24 City / Jia Zhang Ke. – Mk2, 2009. – 1 DVD. – 108 mn

Publié le par D.L.B. (B.D.Y.)

 

24city.jpgThème:

La vie des ouvriers chinois

 

Proposition indice Dewey : 951

Proposition mot Matière : Ouvriers chinois



Public : Adultes

 

L’usine d’armement 420 du groupe Chengdu était une importante unité de production. Avec sa cité ouvrière elle constituait un quartier étendu.Structure d’état construite dans les années 50 pendant la guerre de Corée elle était soumise à une discipline militaire.Elle va être en partie détruite pour s’intégrer à un vaste projet immobilier de standing, 24 city .

Le réalisateur nous invite à une promenade dans les lieux et dans la mémoire de l’usine 420.

Le montage se structure autour des souvenirs des anciens ouvriers de l’unité 420 d’une part. C’est une tranche d’histoire sociale qui nous est proposée, les témoins évoquant leur travail, les conditions dans lesquelles il travaillait, mais aussi leur quotidien. Zhang Ke brouille un peu les pistes parmi les 8 personnes qui témoignent 3 sont des acteurs qui interprètent un rôle sans que rien dans le dispositif ne l’indique.

C’est d’autre part à une errance urbaine et poétique à laquelle le spectateur est convié et dans laquelle il doit peu à peu s’immerger. Le réalisateur s’attarde en de longs plans séquences sur l’usine désaffectée, sur le chantier de 24 city (qui n’apparaît que tardivement) avec en fond sonore une musique ou des chansons douces empreintes de nostalgie. La caméra s’attarde aussi parfois sur certains détails tels les slogans ornant les murs de l’usine. La caméra s’attarde aussi sur des portraits. En fait des véritables tableaux où les gens sont figés dans une pose et un décor. De ci de la apparaissent sur le fond noir de l’écran des citations et des extraits de poème sur ou à la gloire de l’unité 420.

24 city est un film intéressant pour les témoignages qu’il contient sur la vie quotidienne des travailleurs chinois même si les longueurs ainsi que l’austérité du dispositif (personnes filmés en longs plans fixes) peuvent rebuter dans un premier temps le spectateur.

Seul regret les nouvelles générations n’ont guère la parole dans ce documentaire, ce qui aurait pu être intéressant à titre de comparaison.

Le film a fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes 2009

Le réalisateur a déjà réalisé 2 films qui parle de la Chine contemporaine, notamment le déplacement massif de population et la destruction de plusieurs villages  suite à la construction du gigantesque barrage des Trois Gorges (Still life)

 

J'ai aimé : Bien



Extrait significatif

00.25..23 à 00.00.41 mn

 

Publié dans Histoire Asie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article