LE MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE DANS LES YVELINES 2011

Publié le par Comité dvd

 DEMANDEZ LE PROGRAMME

 

imagesCAQWOZLJ-copie-1.jpg

  

Voici les films  que les bibliothèques yvelinoises participantes ont décidé de vous proposer. Il y en aura pour tous les goûts.

Vous trouverez tout le détail de la programmation et les reférences détaillées des films sur le site http://www.moisdudoc.com

 

 

Le blog a pour  sa part décidé de publier une nouvelle sélection thématique de dvd(s) documentaires réalisée par le Comité.

Notre « Zoom sur » sera consacré  cette année au thème : Maladie et  Handicap

Publication le 14 novembre 2011

 

 

MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE 2011 :  PROGRAMME YVELINOIS

 

CHATOU : 

 

Autour du théme Fleurs et pollinisateurs

 

Pollen :

Ce documentaire met en lumière la relation stratégique mise en place par les fleurs pour attirer leurs pollinisateurs. Plusieurs associations intelligentes sont examinées de plus près à travers l’objectif : les couples « fleurs et abeilles », « fleurs et papillons » et « fleurs et chauve-souris ».

 

LES CLAYES SOUS BOIS 

 

La Grotte des rêves perdus :

C’est une grotte immense, protégée du monde depuis 20 000 ans parce que le plafond de son entrée s’est effondré. C’est un sanctuaire incrusté de cristaux et rempli de restes pétrifiés de mammifères géants de la période glaciaire. Pourtant, ce n’est pas le seul trésor que ce lieu unique au monde avait à nous offrir…
En 1994, au sud de la France, les scientifiques qui ont découvert la grotte sont tombés, ébahis, face à des centaines de peintures rupestres, des œuvres d’art spectaculaires réalisées il y a plus de 30 000 ans. Ces dessins, ces œuvres, ces témoignages exceptionnels ont été créés à l’époque où les hommes de Neandertal parcouraient encore la terre, en un temps où les ours des cavernes, les mammouths et les lions étaient les espèces dominantes sur notre continent.
Depuis, seules quelques très rares personnes ont été autorisées à pénétrer dans la grotte, et ses chefs-d’œuvre sont restés à l’abri des regards.

 

Into Eternity :

Le chantier d'un sanctuaire conçu pour durer cent mille ans. Creusée dans le nord de la Finlande, à Onkalo, cette gigantesque grotte abritera des déchets nucléaires. S'adressant aux générations futures, ce documentaire en forme de film de science-fiction montre ces travaux gigantesques, cinq kilomètres de galeries plongeant 500 mètres sous terre, et pose la problématique de l'élimination des déchets radioactifs sous l'angle de la temporalité. Impliquant une responsabilité millénaire, celle-ci nous oblige à adopter une autre échelle de durée. 

  

Ce n'est qu'un début :

Ils s’appellent Azouaou, Abderhamène, Louise, Shana, Kyria ou Yanis, ils ont entre 3 ans et 4 ans quand ils commencent à discuter librement et tous ensemble de l’amour, la liberté, l’autorité, la différence, l’intelligence… Durant leurs premières années de maternelle, ces enfants ont expérimenté avec leur maîtresse, Pascaline, la mise en place d’un atelier à visée philosophique.
Plusieurs fois par mois, assis en cercle autour d’une bougie allumée par Pascaline, ils apprennent à s’exprimer, s’écouter, se connaître et se reconnaître tout en réfléchissant à des sujets normalement abordés dans le système scolaire français en classe de… terminale. Il n’y a plus de bon ou de mauvais élève lors de ces moments privilégiés : juste de tout jeunes enfants capables de penser par eux-mêmes avec leurs mots à eux, plein de spontanéité, de bon sens et de poésie. Et qui font déjà preuve, parfois, d’un esprit citoyen. 

 

Pina :

Pina est un film pour Pina Bausch de Wim Wenders. C'est un film dansé en 3D, porté par l’Ensemble du Tanztheater Wuppertal et l’art singulier de sa chorégraphe disparue à l’été 2009.
Ses images nous convient à un voyage au cœur d'une nouvelle dimension, d’abord sur la scène de ce légendaire Ensemble, puis hors du théâtre, avec les danseurs, dans la ville de Wuppertal et ses environs, cet endroit dont Pina Bausch a fait son port d’attache durant 35 ans et où elle a puisé sa force créatrice.

 

LES MUREAUX

 

Autour du Thème : Science, fiction et science-fiction

 

La Conquête de l'espace :

A la fin des années 1950, avec le lancement du satellite artificiel Spoutnik 1, les soviétiques s'engagent dans la course à l'espace. Les américains leur emboîtent le pas. Sur fond de guerre froide, les deux grands se livrent à un duel sans concession dont l'objectif principal est le débarquement d'astronautes ou de cosmonautes sur la lune.
Ce sont les américains qui les premiers atteignent ce but le 20 juillet 1969 avec la mission Apollo 11...

 

Opération lune :

Apollo 11 alunit le 20 juillet 1969. Des hommes foulent le sol lunaire pour la première fois dans l'histoire de l'humanité. Cet évènement concrétise la victoire des États-Unis sur l'U.R.S.S. dans la conquête de l'espace mais... les retransmissions étaient elles vraiment effectuées en direct de la lune ? Et quels liens entretenaient la NASA avec le célèbre réalisateur Stanley Kubrick ?

 

2001, l'odyssée de l'espace :

A l'aube de l'humanité, des singes découvrent un monolithe noir... Quatre millions d'années plus tard, le docteur Floyd est missionné sur la lune pour enquêter sur la présence d'un monolithe noir qui émet des signaux mystérieux...

 

SAINT CYR L'ECOLE

 

Michel Petrucciani : 

Passionné, génial, entier, amoureux de la vie et des femmes, Michel Petrucciani était tout cela à la fois. Mais il a surtout prouvé que l’homme pouvait surmonter la fatalité. Atteint de la maladie des os de verre, qui limita sa croissance, Petrucciani a toujours refusé de se complaire dans la souffrance, porté par un insatiable appétit de vivre et par le jazz qui l’habitait. Grâce à des témoignages drôles et émouvants et à des images d’archives souvent inédites, Michael Radford évoque le parcours d’un artiste hors du commun qui voulait seulement «marcher sur la plage avec une femme à ses côtés»…

 

Ceci n'est pas un film :

Depuis des mois, Jafar Panahi attend le verdict de la cour d’appel. A travers la représentation d’une journée dans la vie de Jafar Panahi, Jafar et un autre cinéaste iranien, Mojtaba Mirtahmasb, nous proposent un aperçu de la situation actuelle du cinéma iranien.

 

Los herederos Les enfants héritiers :

Dans les campagnes mexicaines, c'est au sortir de l'enfance que l'on commence à travailler. Ces jeunes, comme leurs ancêtres, sont pris dans un combat quotidien pour survivre. Histoire d'une pauvreté dont on hérite, de génération en génération. 

 

El Bulli Cooking in progress :

Auréolé de ses trois étoiles, Ferran Adrià est considéré comme le chef le plus innovant au monde. Son restaurant, "El Bulli", ferme chaque année pour six mois le temps pour Adrià et son équipe de se retirer dans leur laboratoire de cuisine à Barcelone pour créer le menu de la saison à venir. Tout est permis... sauf se copier soi-même. 

 

SAINT GERMAIN EN LAYE

 

Barcelone ou la mort :

D’une banlieue de Dakar partent vers l’Europe de fragiles bateaux, dont les passagers risquent de disparaître sous les eaux de l’Atlantique. La pêche locale est en faillite, le pays peine à offrir un avenir à ses jeunes. Dans chaque famille, quelqu’un rêve de partir, à tout prix.

 

Le rideau de sucre :

Le Rideau de Sucre revient sur la Révolution Cubaine, vue par ceux qui sont nés à Cuba et qui y ont grandi. C’est le portrait intime d’une génération qui était sur les bancs de l’école dans les années 70, à l’apogée du régime cubain. Camila Guzman dessine une autobiographie collective de cette génération de Cubains et pénètre dans l’intimité de leur quotidien.

 

Last train home :

Chaque année, à l'occasion du Nouvel An chinois, des travailleurs migratoires retournent auprès de leur famille. Les retrouvailles sont difficiles, la séparation des parents et de leurs enfants ayant souvent creusé entre eux un fossé infranchissable.

 

TRAPPES 

 

Autour du thème Autrement c’est possible

 

Into eternity :

Le chantier d'un sanctuaire conçu pour durer cent mille ans. Creusée dans le nord de la Finlande, à Onkalo, cette gigantesque grotte abritera des déchets nucléaires. S'adressant aux générations futures, ce documentaire en forme de film de science-fiction montre ces travaux gigantesques, cinq kilomètres de galeries plongeant 500 mètres sous terre, et pose la problématique de l'élimination des déchets radioactifs sous l'angle de la temporalité. Impliquant une responsabilité millénaire, celle-ci nous oblige à adopter une autre échelle de durée. 

 

Moi la finance et le développement durable :

Tout a commencé un jour par un appel de ma banque. On me proposait de placer de l’argent sur un livret développement durable. Mais quand j’ai posé la question : développement de quoi ? Et durable pour qui ? On n’a pas su me répondre ! Alors, j’ai pris ma caméra !
Ce film enquête est une réflexion sur la schizophrénie dans laquelle nous enferme le système capitaliste ultra-libéral. Nous dénonçons les abus des grandes entreprises, la destruction des territoires, le non-respect du droit humain, les drames sociaux et les licenciements sans nous interroger réellement sur la circulation de notre argent et de ce que cela produit. Comment fructifie-t-il ? On nous incite sans cesse à épargner en nous parlant de la rentabilité de l’épargne. J’ai choisi d’aller voir ce qu’elle nous coûte !!!!

 

Plus jamais peur :

Le 17 décembre 2010, un jeune vendeur ambulant de fruits et légumes s’immole à Sidi Bouzid, après s’être fait confisquer sa marchandise par les autorités. S’en suit un mouvement de contestation générale contre le régime du Président Ben Ali.
La Révolution tunisienne débute.Plus jamais peur, premier témoignage de ces événements, donne la parole au peuple tunisien. 

 

Gasland : 

Les plus importantes recherches de gisements de gaz naturel sont en ce moment entreprises à travers tous les États-Unis. La société Halliburton a développé une technologie de forage, la fracturation hydraulique, qui va permettre aux États-Unis de devenir « l’Arabie Saoudite du gaz naturel ». Mais cette technique est-elle sans danger ? Lorsque le cinéaste Josh Fox reçoit une lettre l’invitant à louer ses terres pour y faire un forage, il va sillonner le pays et découvrir en chemin des secrets bien gardés, des mensonges et des toxines… 

 

VERSAILLES

 

Qu'ils reposent en paix :

Ce film montre sur une durée de trois ans (juillet 2007- novembre 2010), les conditions de vie des personnes migrantes à Calais. Par là-même, il montre comment les politiques engagées par les États policiers modernes débordent le cadre de la loi, et font surgir des zones grises, des interstices, des espaces d’indistinctions entre l’exception et la règle. 

 

VIROFLAY

 

Autour du théme  Le Voyage :

 

Microcosmos : Le peuple de l''herbe :

Ce voyage sur terre à l'échelle du centimètre met en scène des « habitants » insectes et autres animaux de l'herbe et de l'eau. Le film a reçu le Grand prix de la commission supérieure technique du Festival de Cannes en 1996. 

 

Terre sans pain :

Terre sans pain est le seul film documentaire de Luis Buñuel.
Tourné en 1932 dans la région de Las Hurdes, à l’époque l’une des plus pauvres et des plus arriérées d'Espagne, il est remarquable par son sujet, par son montage, par l’usage de gros plans… et continue de surprendre aujourd’hui encore. 

 

Ucayali entre terre et eau… le chant :

Parti pour collecter les chants traditionnels des indiens Shipibo-Conibo, Pierre Urban, compositeur et réalisateur, découvre les villages de l’Ucayali en Amazonie péruvienne. Dans un documentaire dont le fil rouge est la poésie improvisée et chantée, nous partons à la rencontre de ces peuples, à la source de l’Amazone, et de leur culture. Ces femmes, ces hommes, ces enfants, expriment dans leur chant des émotions subtiles et nuancées et, malgré la distance, des préoccupations proches des nôtres. 

 

 

 

Publié dans Bulletins

Commenter cet article