Le musée d’Hitler : l’art pillé par les nazis / Hannes Schuller. - Les Films du Paradoxe, 2006. - 90 mn

Publié le par C. G. (Les Mureaux)

Téme :

Le pillage des oeuvres d'art par les nazis

 

1 dvd

Public : Adultes

 

Proposition indexation Dewey : 709

 

Résumé et Commentaire :

 

museehitler.jpg1939 : l’Allemagne s’apprête à entrer en guerre. Hitler, peintre raté, à pour ambition, entre autres, de construire le plus grand musée du monde à Linz, sa ville natale autrichienne et de le nourrir des grandes œuvres du patrimoine artistique européen.

Avant l’invasion, le Louvre est vidé de ses œuvres qui sont cachées dans le château de Chambord. Le Polyptyque de l’Agneau Mystique des frères Eyck, particulièrement convoité, est sauvé in extremis, caché à Pau puis finalement donné aux nazis par le gouvernement de Vichy…

Sont surtout pillées des œuvres venues de collections particulières (souvent de familles juives) et entreposées au musée du Jeu de Paume pour être listées et triées. Rose Valland, une historienne d’art, y travaille le jour pour les nazis et passe ses nuits à faire le catalogue des œuvres volées pour le transmettre aux Résistants. Catalogue qui servira à rechercher les œuvres ensuite. Goering est aussi grand amateur… 1200 œuvres seront retrouvées chez lui après la guerre.

Beaucoup de toiles provenant de l’art dit « dégénéré » sont brûlées. Les autres partent dans les mines de sel d’Altaussee en Autriche, prévues pour remplir le musée d’Hitler (qui ne sera jamais construit).

1943, c’est le tournant. Staline décide de se faire rembourser les dommages de guerre en ponctionnant sur le patrimoine artistique allemand… 1944 : c’est la course entre des unités spéciales russes et américaines chargées de retrouver  ces trésors…La fondation Rockefeller au Etats-Unis soutient une initiative visant à éviter que les militaires américains  bombardent les endroits où sont stocké les œuvres d’art. Les mineurs sauvent la saline d’Altaussee d’une destruction programmée par les nazis. 2000 autres dépôts secrets sont retrouvés par les américains…

Mélange d’images d’archives, d’interviews, de reconstitutions avec voix off, ce documentaire est passionnant, nous apprenant une foule de détails sur cette histoire dont chacun ne connaît que le fil principal. Une question jaillit lors du visionnage du film : quels étaient précisément les goûts artistiques de Hitler et Goering ?

 

J'ai aimé : Coup de coeur

Publié dans Arts

Commenter cet article